Burkina Faso  |  R.D. Congo  |  Mali  |  Niger  |  Sénégal  |  Kénya  |  Ouganda  |  Tanzanie  |  Égypte  |  Tunisie  |  Afrique du Sud  |  Zimbabwe

UGB/CERADD | PCE | YETT | GAPS | UWC | RESAUD/UdeM/ESEA | GRIP/IGD/UCB | TADWEIN | IAGU | ISS | MEF | OSSREA | UDSM | RAU




MEF

Lutter contre la radicalisation des jeunes en Tunisie au moyen de l’inclusion


Parmi les problèmes les plus criants que doit affronter la Tunisie, on note le chômage massif des jeunes; la marginalisation ou l’exclusion des jeunes évincés de la vie publique; la méfiance des jeunes à l’égard des processus politiques; ainsi que l’engagement des jeunes dans la radicalisation et la réhabilitation et la réintégration des djihadistes qui rentrent au pays. Les organismes gouvernementaux et de la société civile ont élaboré des politiques et des programmes visant à surmonter ces difficultés qui se renforcent mutuellement. Toutefois, l’examen de ces politiques et de ces programmes a montré qu’ils ne reposent pas sur des données probantes sérieuses. De plus, les tentatives effectuées jusqu’ici en vue de prévenir la participation des jeunes à la radicalisation n’ont pas mobilisé les jeunes, ce qui a empêché de comprendre les causes fondamentales de leur implication dans la radicalisation.

Ce projet vise à élaborer des approches novatrices en matière de prévention de la radicalisation et des initiatives de déradicalisation, en analysant les relations qui existent entre l’exclusion et la vulnérabilité des jeunes hommes et femmes à l’extrémisme. Sous la direction du Forum économique maghrébin, une équipe de chercheurs multidisciplinaire se penche sur ces défis interreliés. Les chercheurs utilisent une approche axée sur les études de cas et des méthodes mixtes pour étudier l’exclusion sociale, politique et culturelle des jeunes Tunisiens, ainsi que les éléments déclencheurs de leur engagement dans la radicalisation violente et l’extrémisme.

Le projet met l’accent sur les zones urbaines et rurales défavorisées de Douar Hicher, Ben Gardane, Kairouan, et de Kasserine en Tunisie. Les chercheurs examinent et analysent comment les rapports sociaux de pouvoir et les interactions entre les hommes et les femmes, et entre les filles et les garçons, se façonnent ou sont affectés par la propagation des idéologies extrémistes. Le projet sert aussi à recueillir, mettre à l’essai et évaluer des programmes de lutte contre le djihadisme élaborés dans la région du Maghreb et examine si ces programmes pourraient être adaptés au contexte tunisien. Les connaissances produites servent à élaborer des approches novatrices évolutives visant à prévenir et à réduire la vulnérabilité des jeunes à la radicalisation violente et à l’extrémisme en Tunisie.


ÉquipeLien Externe



 

AFRIQUESURE

Université de Montréal
Pavillon de la Faculté de l'Aménagement
2940 Chemin de la Côte-Sainte-Catherine
Montréal, QC, H3T 1B9

 
 

Pour pouvoir accéder à l'Éspace Membres, veuillez vous identifier. Pour ouvrir un compte, veuillez écrire à alain(at)chammas.ca

 
 

Bureau 3041
Tel.: +1 (514) 343-6111 x 4342

     
   
  Nous Joindre  
Copyright © 2020 afriquesure.org