Burkina Faso  |  R.D. Congo  |  Mali  |  Niger  |  Sénégal  |  Kénya  |  Ouganda  |  Tanzanie  |  Égypte  |  Tunisie  |  Afrique du Sud  |  Zimbabwe

UGB/CERADD | PCE | YETT | GAPS | UWC | RESAUD/UdeM/ESEA | GRIP/IGD/UCB | TADWEIN | IAGU | ISS | MEF | OSSREA | UDSM | RAU




OSSREA

Mécanismes de gouvernance et justice inclusifs ciblant les jeunes afin de lutter contre l’extrémisme violent dans la région de l’IGAD


Ce projet a pour objectif d’examiner les possibilités de participation et d’engagement actif des jeunes dans la prévention de l’extrémisme violent dans deux États membres de l’Inter-Governmental Authority for Development (IGAD) : au Kenya et en Ouganda. L’impact global consisterait à créer une situation dans laquelle les jeunes de la région de l’IGAD participeraient plus activement au processus décisionnel afin d’éclairer directement les politiques et les discussions qui les touchent en ce qui a trait à la lutte contre l’extrémisme violent. On s’attend à ce qu’une fois les efforts déployés en tenant compte des commentaires des jeunes, de leurs besoins, de leurs intérêts et de leurs opinions, on aboutit à des interventions plus inclusives sur le plan de la sécurité et de la sûreté.

L’Organisation for Social Science Research in East and Southern Africa (OSSREA) dirige ce projet et collabore étroitement avec PeaceNet, un organisme de la société civile du Kenya, et l’IGAD Capacity Building Program against Terrorism (ICPAT). Afin de promouvoir l’interface et la collaboration entre divers intervenants dans la lutte contre l’extrémisme violent, le projet cible les jeunes hommes et femmes, les représentants du gouvernement, les chefs religieux, les élites politiques et les acteurs non étatiques.

Le projet utilise une approche participative qui met l’accent sur la recherche longitudinale axée sur l’action pour recueillir des données ventilées par sexe sur les facteurs structurels qui sous-tendent l’exclusion des jeunes, l’injustice face à la violence, l’extrémisme et la radicalisation. Le projet détermine et analyse les facteurs qui prédisposent les jeunes, hommes et femmes, à s’engager dans l’extrémisme violent en Ouganda et au Kenya, définit des moyens et des stratégies visant à créer ainsi qu’à approfondir des interventions pour mobiliser et autonomiser les jeunes dans les interventions en matière de lutte contre l’extrémisme violent, et produit des données probantes pour influencer les processus et mécanismes existants et nouveaux relatifs à la lutte contre l’extrémisme violent afin de s’assurer qu’ils mobilisent les jeunes et tiennent compte des différences entre les sexes.


ÉquipeLien Externe



 

AFRIQUESURE

Université de Montréal
Pavillon de la Faculté de l'Aménagement
2940 Chemin de la Côte-Sainte-Catherine
Montréal, QC, H3T 1B9

 
 

Pour pouvoir accéder à l'Éspace Membres, veuillez vous identifier. Pour ouvrir un compte, veuillez écrire à alain(at)chammas.ca

 
 

Bureau 3041
Tel.: +1 (514) 343-6111 x 4342

     
   
  Nous Joindre  
Copyright © 2020 afriquesure.org