Burkina Faso  |  R.D. Congo  |  Mali  |  Niger  |  Sénégal  |  Kénya  |  Ouganda  |  Tanzanie  |  Égypte  |  Tunisie  |  Afrique du Sud  |  Zimbabwe

UGB/CERADD | PCE | YETT | GAPS | UWC | RESAUD/UdeM/ESEA | GRIP/IGD/UCB | TADWEIN | IAGU | ISS | MEF | OSSREA | UDSM | RAU




GRIP / IGD / UCB

Stratégies de résilience pour contrer la violence chez les jeunes en Afrique


En Afrique, malgré son intérêt croissant pour la chose publique, la jeunesse (qui représente plus de 60% de la population) est souvent exclue de la gestion des affaires publiques et surtout des opportunités économiques; ceci est particulièrement vrai pour les jeunes femmes. Cette situation génère de la violence chez ces jeunes, qui ont tendance à s'enrôler dans des activités illicites, des groupes armés, le radicalisme et l’extrémisme violents. Qui plus est, certains d’entre eux instrumentalisent et mobilisent souvent l’artifice de l’appartenance « communautaire » comme leviers de mobilisation, attisant les conflits et instabilités.

Devant cette situation, peu de connaissances sont disponibles qui pourraient être utilisées pour l’élaboration de politiques plus inclusives qui éloigneraient les jeunes de ces cercles de violence. Pour relever ce défi, sous la coordination du Groupe de Recherche et d’Information sur la Paix et la sécurité de Belgique, une équipe pluridisciplinaire de chercheurs du Burkina Faso et de la République démocratique du Congo conduisent des études dans le but de produire des connaissances objectives sur les stratégies de résilience des jeunes face à la violence sociopolitique nouvelles. Les connaissances seront utilisées par les acteurs et les structures publiques nationales et locales, en charge de la problématique de la jeunesse au Burkina Faso et en République démocratique du Congo, dans le but de développer des politiques publiques, des programmes et stratégies efficaces de lutte et de prévention des violences sociopolitiques associées à la jeunesse.

Ils appliquent une méthodologie mixte et comparative qui implique une collecte de données primaires et secondaires auprès de jeunes hommes et femmes (18-35 ans) dans des zones caractérisées par une forte concentration de jeunes, sans emplois mais actifs dans des organisations sociales, culturelles et/ou politiques. La recherche permet d’élucider et documenter les dynamiques de résilience et d’innovation sociales des jeunes marginalisés face au poids de l’exclusion sociale et de l'injustice politique et économique, avec un focus particulier sur les femmes. Ces résultats sont utilisés pour suggérer des outils, approches et stratégies qui permettent une meilleure intégration des jeunes et leurs priorités dans les processus d’élaboration des politiques et programmes publiques en vue d’une meilleure stabilité, dans un contexte largement défavorable, marqué par l’émergence de l’extrémisme violent au Burkina Faso et par la persistance des conflits en RDC.


ÉquipeSite de l'équipePage du ProjetDépliant (PDF)



 

AFRIQUESURE

Université de Montréal
Pavillon de la Faculté de l'Aménagement
2940 Chemin de la Côte-Sainte-Catherine
Montréal, QC, H3T 1B9

 
 

Pour pouvoir accéder à l'Éspace Membres, veuillez vous identifier. Pour ouvrir un compte, veuillez écrire à alain(at)chammas.ca

 
 

Bureau 3041
Tel.: +1 (514) 343-6111 x 4342

     
   
  Nous Joindre  
Copyright © 2020 afriquesure.org