Diaw, A. (2004). Nouveaux contours de l'espace public en Afrique. Diogène, 206(2), 37-46. doi:10.3917/dio.206.0037

Lien HTML

Il existe plusieurs Afriques, il n’y a pas une réalité homogène du continent. On peut parler plutôt de territorialités mouvantes. Les interrogations cruciales, dans le questionnement sur les humanismes émergents, ont à voir avec l’exégèse du Politique, et au cœur de celui-ci, la démocratie, la citoyenneté et la gestion de la violence, qui apparaît résolument comme une constante de l’expérience politique en Afrique. Elle fonctionne comme un des idiomes politiques au moment même où la démocratie s’impose comme référence universelle et incontournable. L’État africain semble ne plus pouvoir assurer la sécurité de ses citoyens. Le corps humain devient partie intégrante des territoires où se poursuit le conflit. Ce qui est remis en cause est la souveraineté de l’État, qui ne permet plus la construction symbolique d’un peuple qui transforme l’État en État-nation. Comment alors imaginer un espace d’interaction où les affaires collectives sont mises en discussion ? Le cas de la Côte d’Ivoire, de la réforme du Code de la famille au Sénégal., de la tragédie rwandaise sont examinés. L’auteur veut s’inscrire dans la perspective dégagée par Wiredu, le principe d’impartialité compatissante, qui est le principe sur lequel se fonde et se construit l’universalité morale.


 

AFRIQUESURE

Université de Montréal
Pavillon de la Faculté de l'Aménagement
2940 Chemin de la Côte-Sainte-Catherine
Montréal, QC, H3T 1B9

 
 

Pour pouvoir accéder à l'Éspace Membres, veuillez vous identifier. Pour ouvrir un compte, veuillez écrire à alain(at)chammas.ca

 
 

Bureau 3041
Tel.: +1 (514) 343-6111 x 4342

     
   
  Nous Joindre  
Copyright © 2021 afriquesure.org